Expérience

Les années ont passé, le temps assagit dit-on mais rien n’y a fait. Ma curiosité reste celle d’un enfant. Avec son lot de plaisir lié à la découverte et son ennuis une fois le charme de la nouveauté évaporé.

Que faire avec une ombrelle achetée 3,5 EUR à un chinois dans la rue ?

Des ombres. N’est-ce d’ailleur pas sa vocation première?

Un modèle, une ombrelle placée à 2 ou 3 millimètres de son visage et une petite source de lumière placée le plus oin possible et voilà !





Mère nature

Nous sommes tous à la recherche de la lumière. Et il n’existe pas UNE lumière mais une lumière bien adaptée à ce que requiert chacune des photographies que nous voulons réaliser. La lumière peut être douce, forte, colorée, directe, indirecte… et selon les sujets, il faut choisir sa bonne lumière et savoir la re-créer avec nos flashes.

Parfois la mère nature vient nous rappeler combien nos petits appareils bourés de Technologie sont finallement bien limittés comme en témoignent la photo ci-dessous prise un soir où se sont mélangé lumière, soleil et pluie.

Götzendorf, Autriche.


Enfin de retour

Le mois de mai, les mois de mai et juin ont été assez intensifs et m’ont laissé peu de temps pour ma passion, la photographie.

Il y a eu des voyages d’affaires, deux semaines de vacances, de la fatigue, un shooting avorté pour cause de modèle qui se prend pour une star et qui oublie ses engagements…

Mon projet sur le racisme suit son cours et ma dernière interprétation date du 5 mai. Pour moi le message est clair, on envoie les noirs se faire saigner à la place des blancs…


Et puis parfois les idées de shootings viennent de mes clients. Lorsque l’un d’eux m’offre des échantillons de ses bières, mon esprit devient créatif et après quelques essais, le concept prend forme. Il ne manque alors plus que le temps, la volonté de commencer à shooter une fois les enfants au lit…


Et puis enfin les vacances avec notre appartement à Amalfi qui offrait une vue sur la mer absolument imprenable.

Le retour se fait en douceur, et je me réjouis déjà de mon prochain shooting avec une modèle autrichienne : Sabrina Tengler. Miss Bonbon je ne sais quoi qui oublie son shooting et me plante comme un con et sans même réellement s’excuser. Elle tombera de haut. Si elle a arrive à grimper tout court car les relations font tout dans ce milieu.

Le point positif est que ma femme a accepté de faire des photos à la place. Le projet initial ne lui plaisant pas, nous avons fait autre chose, et finalement nous avons improvisé.

Voilà pour les dernières semaines…

A suivre…

Using Format